© 2017 par Galerie Philippe Decorde. 

5 Rue de Molsheim 67000 Strasbourg

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

EXPOSITION : PAYSAGES

EXPOSITION PAYSAGES 

 

 

 

Exposition du Mercredi 11 Décembre au Dimanche 2 Février

 

Vernissage Mercredi 11 Décembre à partir de 17 h 30 

 

 

ARTISTES

 

Roger DALE

Son travail est essentiellement du paysage, exclusivement d'après nature. Roger Dale porte un intérêt tout particulier à la réalité et au regard que l'on porte sur celle-ci, ainsi que sur l'équilibre de l'ordre et du chaos: comment l'ordre se greffe sur le chaos. Malgré l'apparent hyperréalisme de ses peintures, elles ne comportent pas de détails et sont extrêmement gestuelles et dynamiques. Roger Dale fait plus ou moins abstraction des "règles" pour travailler de manière très intuitive. Cherchant à approfondir quelque chose, il ne craint pas de se répéter. Sur nombre de ses paysages, Roger Dale focalise un point et dessine ce qu'il voit, sans regarder ailleurs que le point central qu'il a choisi. C'est pourquoi, sur ses toiles généralement le milieu est net et les bords sont flous.

Depuis 1979, Roger Dale expose un peu partout dans le monde, surtout en Europe et aux États-Unis, mais aussi en Égypte. Il est également intervenant dans différents établissements artistiques, en France, en Allemagne, en Angleterre, au Canada et en Égypte.

 

En 1994, Roger Dale a réalisé une série de cent peintures à l'intérieur de l'ancien camp de concentration nazi du Struthof, représentant des vues de l'extérieur, sous le titre "Struthof: 100 Vues de la Liberté".

 

Autres œuvres d'engagement personnel:

Portrait inachevé : réalisation d'une série de portraits des survivants du siège de Gorazde, Bosnie-Herzegovine.

Paysages après éclipse : série de tableaux réalisés à Pocitelj, ville détruite en 1992, Bosnie-Herzegovine.

 

Roger Dale réalise parfois des performances de peintures, comme le 11 septembre 2010, faire une peinture en soixante minutes (en référence à son âge) avec des gants de boxe.

 

En janvier 2008, le Centre européen d'actions artistiques contemporaines (CEAAC) lui remet le prix de la région Alsace.

 

Roger Dale a été honoré en 2015 du titre de Chevalier de l'Ordre des Arts et des Lettres par le Ministère de la Culture et de la Communication français

 

 

"Le regard de Roger Dale est d'une rectitude absolue. Il fixe, avec la concentration physique et philosophique du tireur à l'arc zen, le réel. Il ne fixe que cela - qui est tout. La main de Roger Dale ne tremble pas, ne dévie pas, ne trahit pas : elle obéit. Avec une science remarquable, elle se soumet en se conformant à la sensation que l'oeil enregistre et transmet au cerveau. Et voilà que ce point - et seulement lui, car tout ce qui est autour reste flou - cette portion de l'espace, déterminée avec précision, apparaît là, sur la toile. Un verre, une bouteille, le visage du peintre ou celui d'un ami (qu'importe le sujet, seule compte la peinture !) Sans la moindre concession ou indécision, la portion de réel captée n'est pas une reconstitution, ni un document photographique, ni de l'hyperréalisme, ni de l'expressionnisme, ni de l'idéalisme, ni du surréalisme, ni de l'académisme, ni du romantisme. 

La peinture de Roger Dale est celle d'un moraliste. Dans notre monde où règne le factice, la dérision et le doute, c'est quelque chose de nouveau et de très fort."


Camille CLAUS
Critique d'art "Les dernières nouvelles d'Alsace" et professeur aux Arts décoratifs de Strasbourg

 

 

 

 

PATRICK LANG

 

“À partir de 1989 et pendant une dizaine d’années, son activité artistique est principalement axée sur l’expérimentation de la peinture. Il va garder de cette époque la nécessité de la couleur.
Depuis 2003, son travail de sculpture, va redevenir l’activité principale [...]. Le travail en marbre ou en bronze sur les Manchots Empereurs marque un attachement aux formes épurées allant à l’essentiel.”

 

Le travail en bronze sur les Manchots Empereurs marque un attachement aux formes épurées allant à l’essentiel.
Cet anthropomorphisme qui habite les œuvres en fait toute leur subtilité et leur sens.

 

Olivier Naoun.

 

Il ne cherche pas, dans les confins du monde contemporain, les formes et les matières du nouveau, il ne revendique pas le beau ou les savoir-faire, il est pour lui et lui seul, l’expérimentation qu’il fait, comme celle de la vie en prenant le risque de se tromper et de se perdre.

Anna LEAH K. Mai 2008

 

Le Manchot Empereur de Pollgorm  regarde l’horizon, la Mer;  il se positionne en guetteur et nous rappelle  nos obligations de respecter ce que nous allons transmettre aux générations à venir.

 

Cette sculpture par ses qualités plastiques transcende le sujet ; elle s’inscrit dans la continuité des grands sculpteurs, elle nous rappelle les formes de Brancusi.

 

Anna Leah K.  

 

 

 

 

JOSEPH BEY

 

Artiste plasticien, Joseph BEY axe depuis quelques années sa recherche artistique sur la
révélation de la lumière. A l’image de son expérience de vie, il s’est d’abord immergé dans
un univers empreint de spiritualité où les formes n’étaient qu’épure et les lignes fugitives.
Aborder son oeuvre aujourd’hui, c’est se confronter à la matière sombre et à sa profondeur.
De ce nouvel univers, où le minéral règne en maître, émane une certaine quiétude,
une sérénité dépouillée de tout paraître.
Depuis près de 30 ans Joseph BEY à participé à de nombreuses expositions collectives et
montré son travail dans plusieurs foires


 

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload