© 2017 par Galerie Philippe Decorde. 

5 Rue de Molsheim 67000 Strasbourg

  • Facebook Clean
  • Twitter Clean

Exposition Pierre RIOLLET

 

Un an après la première exposition de Pierre RIOLLET à Strasbourg l'artiste revient avec une nouvelle exposition à la Galerie Philippe DECORDE.

 

.

L'événement se déroulera du 5 Juin au 14 Juillet 2018 dans 3 lieux différents: 

 

 

La page événement → cliquez ici 

 

 

La Galerie Philippe Decorde 5 rue de Molsheim sur la Place Hans Arp. Entre le Musée d'Art Moderne et l'ENA.

 

→ Art Rendez-vous le magasin d'art et d'encadrement situé 1 Ruelle des pelletiers près de la place Kleber ( Leur site web par ici)

 

→ La salle de Sport Keep Cool Strasbourg située 40 Rue du vieux-Marché-aux Vins. (Leur site web par ici

 


Le vernissage se déroulera le mardi 5 Juin de 18 h à 21 h à la Galerie Philippe Decorde en partenariat avec la pâtisserie Stein

 

Un vernissage aura également lieu à la salle de sport Keep Cool Strasbourg pour l'occasion, et une partie des œuvres de l'artiste y seront également exposées. 

 

 

 
 Pour l'occasion vous retrouverez sa nouvelle série inspirée par l’ambiance silencieuse d’Edward Hopper. Voyageur infatigable constamment à l’affût, il parcourt le monde, à la recherche d’un passage, d’un tunnel dont il s’imprègne avant d’en restituer l’atmosphère.

 


En quête perpétuelle de la lumière, il la capte, et l’apprivoise, maîtrisant à la perfection les contrastes, déclinant parfaitement les ombres et les lumières. Ses huiles sur toile de grand format, à la frontière de la photographie, ouvrent des portes, peut-être sa façon à lui d’aller vers l’au-delà.

 

Pendant la période d'exposition nous vous présenterons en parallèle le travail de l'artiste Cécile THONUS une artiste sculptrice, avec ses oeuvre entre art ludique et métaphore de l’effort, des petits personnages qui escaladent, grimpent de grands escaliers de bois : poutres du XVIIème, bois flottés, bois de récupération…

 

Après des étude de céramiste à l'ENSAAMA Olivier de Serres, Cécile Thonus découvre la sculpture avec Côme Mosta-heirt à l'université panthéon Sorbonne. Elle abandonne peu à peu un travail conceptuel pour renouer avec le figuratif tout en mélangeant les matériaux: bois de récupération, terre, bronze, plâtre... Elle vit et travaille à Malakoff. Elle expose régulièrement ses oeuvres en France et à l'étranger.

 

 

Au-delà du symbolisme du tunnel, c'est à la fois l'effet graphique et l'effet esthétique qui m'intéressent dans ce thème. Quel que soit le sujet, le cadre magnifie la lumière et nous la renvoie, le spectateur, aveuglant dans son intensité. J'aime le contraste du cadre sombre, dirigeant l'œil vers une ouverture brillante et abstraite, laissant l'imagination se précipiter dans et hors de l'espace image. L'idée de passage et de transition est inévitablement exprimée ici.

 

Pierre Riollet est né le 25 avril 1963 et est diplômé de l'Ecole d'Art Auguste Renoir à Paris en 1983. Après 20 ans en Publicité, d'abord comme Graphiste et enfin comme Directeur Artistique, il décide de se consacrer exclusivement à la peinture. en 2003. L'illustration de l'illustrateur, Norman Rockwell, l'a amené à s'intéresser au mouvement réaliste américain. 

 

Les artistes, Edward Hopper et en particulier, Robert Cottingham, l'ont influencé en ce moment. À la suite d'un voyage aux États-Unis en 1987, il entreprend une série d'œuvres à grande échelle présentant des façades américaines et leurs ombres projetées. Deux ans plus tard, en 1989, il présente ces peintures dans sa première exposition personnelle. 

 

Parallèlement à ses peintures de façade, il a travaillé sur d'autres sujets, des natures mortes et des paysages, avec différentes techniques (aquarelle, encre-lavage et dessins) et a publié un livre illustrant un fétiche préféré de son: "flipflops"! Cette exposition présente une rétrospective d'œuvres récentes et anciennes traitant de «paysages urbains», à l'huile et à l'acrylique. Ce sujet lui a été cher pendant presque deux décennies maintenant. Ayant longuement travaillé sur les «façades», il embrasse aujourd'hui «contre jour» toujours séduit par la lumière et les contrastes profonds.

 

C'est l'essence essentielle de sa recherche artistique aujourd'hui. il embrasse maintenant "contre jour" toujours séduit par la lumière et les contrastes profonds. C'est l'essence essentielle de sa recherche artistique aujourd'hui. il embrasse maintenant "contre jour" toujours séduit par la lumière et les contrastes profonds. C'est l'essence essentielle de sa recherche artistique aujourd'hui.

   

Share on Facebook
Share on Twitter
Please reload