BOUNOURE & GENEVAUX

Guillaume Bounoure  [Français, 1978]

Chloé Genevaux [Française, 1984]

 

Le duo Bounoure & Genevaux a mis au point une méthode innovante consistant à plier des feuilles de métal pour réaliser des formes abstraites en trois dimensions qui réagissent à la lumière. 

Ils ont été remarqués pour leurs installations de miroirs pliés : ces surfaces changent la perception de l’environnement en fonction de la position de l’observateur. "Nos oeuvres sont réelles mais créent des images qui semblent irréelles." Leurs écrits théoriques sur le pli les ont conduit à l’idée de simplicité qui a guidé leur travail. 

Le pliage engendre de multiples processus à l’origine des formes et de leurs contours, comme dans un tour de magie. Les formes découpées qui n’ont ni haut ni bas semblent flotter dans l’espace. Aujourd’hui ils se consacrent à la réalisation de sculptures monumentales en tôle, semblables à des panneaux d’affichage, qui dé-construisent l’image du monde par le reflet.

 

Changer de regard sur le monde 

 

"Aujourd’hui beaucoup d’images semblent réelles mais sont en fait irréelles, nos oeuvres sont réelles mais créent des images qui semblent irréelles.

Elles interagissent avec l’espace et de la lumière: il s’agit de miroirs pliés dont la perception change avec le temps et la position de l’observateur.  Réalisées en métal, nous plions la matière à deux, reproduisant le geste précédemment réalisé sur de petits papiers. C’est le fruit d’une longue évolution et d’une patiente sélection des formes.

 

La complexité des pliage est issue au départ d’un simple pli. C’est cette orientation primitive qui engendre la multiplicité. Tout est contenu dans le premier geste.

 

Plutôt que de sculptures nous parlerons d’installations car elles sont liées au contexte. Ni haut ni bas, ni droite ni gauche, juste un plissement réfléchissant la lumière : ces oeuvres créeront une image distordue de la réalité. Le temps d’une contemplation le spectateur entrevoit le monde depuis un autre point de vue : une image formée par des plans excentrés. Il revient à chacun de recomposer l’image produite, d’en retrouver le sens."

Guillaume Bounoure et Chloé Genevaux, septembre 2021

Si le travail des artistes vous intéresse